Les meilleurs démarrages ventes d’album rap de 2017 – Booska-p

Posté le 27 Décembre 2017 à 18h31, par FlorianL

Les meilleurs démarrages ventes d'album rap de 2017

L’année 2017 a été très bonne pour le rap français, qui a enchaîné les records de ventes. À l’exception du mois de décembre, chamboulé par la mort de Johnny, le rap français tient presque chaque semaine le haut du pavé. Dans cette bataille de chiffres, la première semaine d’exploitation est primordiale (lire : l’importance de la première semaine). C’est elle qui permet de réellement quantifier l’attente autour d’un projet, la force d’une fanbase, même si la suite de la courbe peut être très variable (tout le monde rêve de la croissance d’un Soprano). Comme en 2016, nous avons réalisé le classement des meilleures premières semaines rap français de l’année. Cet article est aussi l’occasion de livrer notre analyse autour de ces chiffres.


10. Dadju – Gentleman 2.0 : 31 139 ventes la 1ère semaine

Pour son premier projet, le petit frère de Gims a frappé fort avec des invités de marque : KeBlack, Fally Ipupa, Alonzo, Maître Gims, Franglish, S.Pri Noir et Niska. Sa galette de 18 titres a convaincu 31.139 auditeurs, dont 5 394 en physique (17%), 3 610 en digital (12%) et 22 135 en streaming (71%). Un score exceptionnel pour un premier opus, qui s’explique par de gros featurings, des sonorités ouvertes et surtout le tube « Reine » qui a rencontré un énorme succès auprès de la gente féminine. – Messieurs, si vous n’avez pas vu venir Dadju, c’est normal.


9. Damso – Ipséité : 43 116

En juillet 2016, Damso sortait son premier album « Batterie faible » et écoule un peu moins de 5 000 exemplaires en première semaine (sans le stream). L’album reçoit un très bon accueil critique et le rappeur accouche d’un hit inédit avec Booba « Paris C’est Loin ». Quand il est de retour en avril 2017, c’est dans une tout autre posture, que la première semaine d’Ipséité confirmera avec 43 116 exemplaires écoulés : 6 229 en physiques (14%), 6 983 en digital (16%) et 29 904 en streaming (69%). Un score exceptionnel qui s’explique par la qualité de l’album, mais aussi par une communication très bien orchestrée depuis la sortie du précédent opus avec, pour points culminants ses différents freestyles inédits, et son banger « Vitrine » avec VALD qui lui a aussi permis de rencontrer un nouveau public (qu’il croisera au We Love Green plus tard dans l’année).


8. Lacrim – R.I.P.R.O 3 : 44 409

Pour la troisième édition de sa mixtape, le rappeur du 94 cumule les feats et les ventes. Il peut compter sur 44 409 supporters en première semaine : 11 970 en physiques (27%), 3 940 en digital (9%) et 28 499 en streaming (64%). Un score impressionnant quant on sait que son album sorti en début en d’année caracole en tête de ce classement. Cette performance s’explique notamment par le succès de ses featurings avec Damso, Ninho et Maitre Gims. Lacrim, artiste de La Sélection de novembre, est définitivement rentré dans le cercle des plus gros vendeurs du rap.


7. JUL – La Tête dans Les Nuages : 45 909

Pour son deuxième album payant de l’année, JUL s’offre encore le luxe de frôler le disque d’or, même en sortant le même jour que Booba. Grâce à sa Team, l’OVNI a écoulé l’équivalent de 45 909 exemplaires en première semaine : 22 362 en physique (49%), 4 218 en digital (9%) et 19 329 en streaming (42%). Avec la majorité de ses ventes en physique et digital, JUL prouve à nouveau qu’il peut compter sur une fanbase ultra-solide présente à chaque sortie. – Seul regret : pas de feat avec Kalash Criminel sur ce projet.


6. Ninho – Comme Prévu : 47 155

C’est une des grandes surprises de ce classement des premières semaines 2017. Le jeune rookie que nous avions révélé dans les 11 rappeurs à suivre de 2016, explose les scores seulement un an après la sortie de sa première mixtape (« M.I.L.S »). Son nouvel album cumule 47 155 en première semaine : 5 068 en physique (11%), 3 875 en digital (8%) et 38 212 en streaming (81%). Un succès pour le jeune rappeur qui était l’artiste de notre Sélection avec Apple Music de septembre, qui s’explique notamment par son feat avec Nekfeu et son hit Mamacita (dont il nous livrait tous les secrets de fabrication).


5. JUL – Je ne me vois pas briller : 48 618

Pour la deuxième année consécutive JUL réussit l’exploit de placer deux albums dans notre classement (en 2016 il occupait la place de numéro 2 et 4). En début d’année, pour son premier album payant de l’année, il écoulait 48 618 exemplaires : 24 507 en physique (50%), 5 550 en digital (11%) et 18 561 (38%). Avec la moitié de ses ventes en physique, JUL prouve à nouveau la fidélité de sa fanbase et l’ouverture de sa musique à un public plus large. JUL profite pleinement des retombées de Tchikita, son plus gros tube dont il nous a longuement parlé dans le cadre de La Sélection du mois de juin. Il confirme aussi par la même occasion la justesse du choix de l’appellation de son label D’Or et de Platine.


4. Booba – Trône : 61 504

Avec le leak précoce de son album, le DUC a avancé de 15 jours la sortie de son album se privant de la version physique la première semaine. Ce changement de dernière minute lui a probablement fait perdre quelques places dans ce classement, sans pour autant rendre son score moins impressionnant. Il a écoulé 61 504 exemplaires : 10 422 en digital (17%) et 51 082 en streaming (83%). C’était sa première confrontation avec le streaming, son dernier album Nero Nemesis datant d’avant sa prise en compte dans les certifications, et il l’a visiblement gagné réalisant le plus gros score streaming de ce classement (un disque d’or en une semaine rien qu’avec du streaming). À noter que la version physique Trône (édition limitée à 50 000 exemplaires avec un titre inédit), s’est écoulé à 22 788 le jour de sa sortie le 15 décembre.


3. Lacrim – Force et Honneur : 62 015

Fraîchement sorti de prison, et déjà habitué aux gros scores, Lacrim revient en chef dans le rap français. Il peut compter sur 62 015 supporters en première semaine : 24 438 en physiques (39%), 9 370 en digital (15%) et 28 207 en streaming (45%). Un score énorme pour un rap très dur, mais qui a pu compter sur le buzz autour de sa websérie du même nom, ainsi qu’un featuring inattendu avec Booba (Oh Bah Oui) qui explosera les tendances YouTube lors la sortie du clip. Lacrim a d’ailleurs très bien compris l’intérêt d’exploiter le streaming, comme il l’explique dans notre interview, optant pour un très long format sans concession.


2. Niska – Commando : 63 250

Pour son troisième projet Niska, arrive avec toutes les cartes en mains. Lui qui avait toujours été énormément streamé, enchaîne les écoutes avec son tube Réseaux. On vous expliquait en août pourquoi il allait tout rafler, en septembre il nous l’a confirmé : 63.250 exemplaires en première semaine : 9 192 en physique (15%), 6 617 en digital (10%) et 47 441 en streaming (75%). Nous n’allons pas réexpliquer pourquoi, mais si vous aviez parié sur : Salé, Réseaux et TubaLife, vous avez votre tiercé gagnant.


1. Orelsan – La Fête est finie : 96 974 ventes

L’artiste de notre Sélection d’octobre est venue gâcher la fête. Stratégie simple, il lui aura suffi d’un seul clip « Basique » pour notifier à tous son retour et de frôler le disque de platine tout juste un mois après. Orelsan c’est 96 974 ventes en première semaine : 34 243 en physique (35%), 17 069 en digital (18%) et 45. 662 en streaming (47%). Six ans après son précédent album, il aura fait tomber 3 records de notre classement : plus gros démarrage, plus gros démarrage physique et plus gros démarrage en digital. Il dépasse d’ailleurs largement le record de l’année dernière, et les 78 886 de PNL. Décidemment Orelsan n’a rien à envier à Christophe Maé.

Tous ses albums sont en écoute sur Apple Music, abonnez-vous. Les trois premiers mois d’essai sont gratuits. Et si vous avez la chance d’être encore étudiant, vous ne payerez que 4,99 euros par mois !

Source Article from https://www.booska-p.com/new-les-meilleurs-demarrages-ventes-d-album-rap-de-2017-n84108.html
Source : Gros plan – Google Actualités