Jean-Pierre Coffe : sa mort confirmée par Christophe, son compagnon – Linternaute.com

Tout d’abord à l’état de rumeur, l’information a été confirmée par le compagnon de Jean-Pierre Coffe via Laurent Ruquier. Le gastronome du PAF s’est éteint à l’âge de 78 ans.

[Mis à jour le 30 mars 2016 à 14h28] Philippe Gelluck, un des meilleurs amis de Jean-Pierre Coffe a évoqué la disparition du critique gastronomique et chroniqueur à la radio et à la télévision. Sur RTL, Gelluck raconte que Jean-Pierre Coffe « avait un cœur énorme. Heureusement, il a eu le temps de publier son livre de mémoires [intitulé Une vie de Coffe, ndlr] On sait comme il a été fracassé par la vie à travers la perte d’enfants. […] Et comme un signe du destin, ces dernières années, il avait vécu avec Christophe, un compagnon magnifique, qui l’a rendu tellement heureux, dont il était fou d’amour, et le dernier week-end qu’il a passé chez lui, il l’a passé avec ses petits-enfants. »

En mai 2015, sur le plateau de Catherine Ceylac, Jean-Pierre Coffe évoquait déjà sa mort. Il se disait prêt : « Elle va finir par me prendre par surprise. Cela ne me dérange pas. Ce n’est pas mon obsession de mourir ou pas, c’est pas ma pensée prioritaire. J’ai encore envie de faire des choses. » Le gastronome du PAF ne souhaitait surtout pas être enterré mais plutôt être incinéré : « Les cendres, dans le jardin. La porte de la cave ouverte. Les copains -qui ne sont surtout pas venus à la crémation- débarquent deux ou trois jours après pour vider la cave. Voilà ce que je souhaite. » Dans la vie comme dans la mort, Jean-Pierre Coffe voulait qu’on se souvienne de lui comme d’un bon vivant.

Jean-Pierre Coffe : ses drames et ses secrets

La vie n’a pas été tendre avec Jean-Pierre Coffe. Au lendemain de l’annonce de sa mort, (re)découvrez les drames et les secrets qui ont construit l’homme qu’il était.

Le monde de la télévision et de la radio pleure la disparition de Jean-Pierre Coffe aujourd’hui après la confirmation de son décès par Laurent Ruquier hier soir. On sait déjà que Vivement Dimanche proposera une émission spéciale le 3 avril sur France 2. Aujourd’hui et demain, les Grosses Têtes de Laurent Ruquier rendront hommage à Jean-Pierre Coffe sur RTL. Enfin, La Nouvelle Edition de Canal + a elle aussi prévu une émission d’hommage à l’homme a promu toute sa vie durant l’art de bien manger. Jusqu’au bout, il a souhaité que son décès reste secret. Si sa dernière volonté n’a pas été respectée, les causes de son décès, elles, n’ont pas encore été divulguées.

Alors que les hommages se multiplient partout dans le monde de la télévision et au-delà, le décès de Jean-Pierre Coffe émeut de nombreuses générations de téléspectateurs. Celui qui s’était érigé en rempart contre la malbouffe et défenseur des produits bio nous a quittés hier à l’âge de 78 ans. C’est le compagnon de Jean-Pierre Coffe qui a permis à Laurent Ruquier de divulguer l’information sur les réseaux sociaux. Trois fois marié, trois fois divorcé, Jean-Pierre Coffe a terminé sa vie en compagnie d’un homme. Ils ne se sont pourtant jamais mariés, son compagnon ayant refusé la demande du critique gastronomique habitué des plateaux de télévision. « J’ai dit que j’allais le demander en mariage. Je l’ai fait mais il a refusé ! » racontait-il sur le plateau de Touche pas à mon poste en 2014. A noter que Jean-Pierre Coffe, pourtant très expressif à l’antenne, a toujours été très évasif sur son couple et nous ne connaissons pas l’identité de l’homme avec qui il est resté pacsé jusqu’à la fin.

Jean-Pierre Coffe s’est éteint mardi 29 mars 2016, selon la radio RTL, pour laquelle le chroniqueur gastronomique a travaillé jusqu’à la fin de sa vie. Le célèbre critique et animateur de télévision a quitté ce monde à l’âge de 78 ans. Jean-Pierre Coffe était devenu un personnage à part entière du petit écran, connu pour son caractère de bon vivant, sa gouaille, mais aussi ses coups de gueule enflammés contre la malbouffe. Son fameux « C’est de la merde ! » l’avait rendu célèbre et était même devenu sa marque de fabrique.

Jean-Pierre Coffe s’était également illustré en publiant des livres de recettes simples et bon marché. S’il s’est fait connaître du grand public grâce à la cuisine, Jean-Pierre Coffe n’a pas hésité non plus à élargir son panel et à multiplier les apparitions à la télévision et à la radio tout au long de sa vie. « Jusqu’ici tout va bien », « La Grande Famille », « C’est tout Coffe », mais également « On va s’gêner » d’Europe 1 et les « Grosses Têtes » de RTL (de 1990 à 2010) seront autant d’émissions qui contribueront à sa notoriété. La semaine dernière, l’animateur était encore présent dans l’émission Les Grosses Têtes, de Laurent Ruquier, sur l’antenne de RTL. Il s’était cependant peu à peu retiré des écrans (il avait quitté Vivement Dimanche, l’émission de Michel Drucker, il y a peu).

La mort de Coffe révélée par Laurent Ruquier

C’est Laurent Ruquier qui a confirmé la mort de Jean-Pierre Coffe sur son compte Twitter, livrant des informations de son « compagnon ».

Le compagnon de jean pierre COFFE m’autorise à vous confirmer sa disparition.J’aimerais tant qu’il m’engueule encore.

— Laurent Ruquier (@ruquierofficiel) 29 mars 2016

Selon le Berry Républicain, Jean-Pierre Coffe s’est éteint dans sa maison de Lanneray, en Eure-et-Loir, dans la nuit de lundi à mardi. Il « ne souhaitait pas que l’annonce de son décès soit divulguée avant son incinération. Mais la vitesse de l’information a empêché le vœu de cette figure médiatique d’être exaucé », ajoute le quotidien de la région Centre. « L’une des dernières volontés de Jean-Pierre Coffe, c’était de partir en toute discrétion », a également dit Laurent Ruquier mercredi matin. En mai 2015, Jean-Pierre Coffe racontait à L’Express être souffrant. « A 77 ans, je suis en phase terminale, je n’ai plus rien à cacher » expliquait-il tout en restant évasif sur la cause de son mal. Moins d’un an plus tard, Jean-Pierre Coffe nous quitte sans plus d’informations. Il souhaitait par ailleurs s’éteindre dans le plus grand des secrets.

Michel Denisot a été le premier à avoir embauché Jean-Pierre Coffe à la télévision, pour le lancement de Canal + en 1984. « C’était quelqu’un de singulier, qui faisait un métier qui s’appelait Jean-Pierre Coffe. Il a créé quelque chose parce qu’il combinait plusieurs talents », se souvient l’animateur. « C’était quelqu’un de très méticuleux (…).Il s’agissait pas de bousculer son travail, il fallait respecter son travail, il s’emportait facilement. Il ne fallait pas le bousculer, il était assez taquin… Il ne faisait pas les Grosses Têtes par hasard ! », raconte encore Michel Denisot.

François Hollande a diffusé un communiqué pour rendre hommage au chroniquer gastronomique, « un bon vivant ». « Jean-Pierre Coffe a contribué à redonner à notre gastronomie tout son prestige, mais aussi toute sa simplicité », écrit le président. « J’adresse à sa famille et à ses proches mes sincères condoléances et leur exprime toute ma solidarité ». 

​​​​​Jean-Pierre Coffe : homme de secrets et de drames

Jean-Pierre Coffe est né le 24 mars 1938. Originaire de Lunéville en Meurthe-et-Moselle, il a grandi dans une famille monoparentale. Son père est mort au combat en 1940. Très vite, il se passionne pour la cuisine et le théâtre. Il prendra même des leçons au Cours Simon à son arrivée à Paris, avant d’être appelé par l’armée pendant la guerre d’Algérie. Établi au fort de Saint-Cyr, il crée une revue antimilitariste qui sera finalement interdite. Personnage subversif voire corrosif, associé dans ses tous premiers temps au mouvement hippie, Jean-Pierre Coffe était aussi connu pour sa bissexualité assumée. Après avoir partagé la vie de plusieurs femmes, il était à la fin de sa vie en couple avec un homme qu’il avait demandé en mariage après l’adoption de l’union pour les personnes de même sexe en 2013.

Mais la vie de Jean-Pierre Coffe aura aussi été jalonnée de drames. L’homme a connu plusieurs faillites. Il avouera dans ses toutes dernières interviews avoir eu des envies suicidaires, racontera un  très grave accident de voiture qui le marquera à vie… L’amateur de bonne chère, toujours énergique et avenant à l’écran, cachait des drames familiaux plus profonds encore. Dans les médias, il avouera ainsi avoir perdu un fils, peu de temps après sa naissance. L’un des plus grands drames de sa vie. Dans l’hebdomadaire Paris Match, il révélera aussi plus récemment le décès de sa fille, à l’âge de 35 ans.

Article le plus lu : Une usine Tesla à la place de Fessenheim ? : voir les actualités

Source Article from http://www.linternaute.com/television/people/1290896-jean-pierre-coffe-sa-mort-confirmee-par-christophe-son-compagnon/
Source : Gros plan – Google Actualités