"Batman v Superman" : 9 incohérences scénaristiques qui peuvent gâcher le film – Fun Radio

DÉCRYPTAGE – En plongeant le spectateur dans un univers très réaliste, Zack Snyder a pris le risque de se faire étriller à la moindre incohérence. Et le scénario n’en manque pas.

L'affrontement des deux poids lourds de DC n'a pas tenu toutes ses promesses

L’affrontement des deux poids lourds de DC n’a pas tenu toutes ses promesses

Batman v Superman a beau cartonner au box-office, le film n’est pas exactement le chouchou des critiques. Parmi les nombreux reproches faits au film, son scénario parfois erratique. Difficile de passer après Christopher Nolan, qui avait ancré Batman dans une atmosphère très réaliste. La trilogie Dark Knight n’est pas exempte de défauts mais ses intrigues étaient accrocheuses et prenantes.

Zack Snyder tente de reprendre le flambeau en inscrivant là-aussi les deux héros dans le monde contemporain de la manière la plus sombre et vraisemblable possible. Difficile d’y croire quand le scénario comporte de nombreux problèmes, qui interviennent dans des moments cruciaux. Tellement, que le spectateur garde un goût d’inachevé à la fin de la projection. Voici les 9 incohérences principales. Attention, cet article contient de nombreux spoilers sur le film.

Comment Clark Kent peut-il ne pas connaître Batman (ou au moins Bruce Wayne) ?

Dans Batman v Superman, Metropolis semble à quelques kilomètres de Gotham. La preuve, Lex Luthor aperçoit le bat-signal du haut de sa tour. Alors comment se fait-il que Clark Kent, alias Superman, habitué à voyager dans le monde entier, ne connaisse pas le super-héros de la ville voisine ? Surtout que celui-ci avoue dans le film avoir combattu les vilains pendant une vingtaine d’années. S’il ne connaît pas Batman, Clark Kent devrait au moins connaître Bruce Wayne, le PDG multimillionnaire de Wayne Entreprises. Sauf qu’à son arrivée au gala de Lex Luthor, Clark semble n’avoir aucune idée de qui il est. C’est d’autant plus intriguant quand on sait que Clark est journaliste.

Pourquoi le gouvernement ne saisit-il pas la kryptonite ?

Au cours de son entrevue avec les membres du comité d’enquête sur Superman, Lex Luthor révèle l’existence d’un matériau venu d’un autre monde, la kryptonite. Il expose à June Finch, la sénatrice responsable de la commission d’enquête sur Superman, l’importance de cette « méga-arme » et leur explique qu’elle pourrait servir à se protéger de l’homme de fer. Cette dernière finira par lui interdire son importation. Mais pourquoi l’affaire ne monte-t-elle pas en plus haut lieu ? Vu l’importance de la kryptonite et les soupçons qui pèsent sur Superman, le gouvernement devrait logiquement chercher par tous les moyens à s’emparer du cristal extraterrestre.

Pourquoi Clark Kent ne se fait-il pas licencier ?

Dans Man of Steel, Clark Kent débarquait au Daily Planet sans aucune expérience du journalisme. Pouvait-on faire plus invraisemblable ? À l’évidence, oui. Clark Kent, persuadé de la pertinence de ses sujets, n’écrit jamais les articles que son rédacteur en chef lui impose. D’ailleurs, dans le film, il n’écrit à vrai dire rien du tout. Et en plus, il disparaît plusieurs jours sans que cela n’arrache plus à son patron qu’un grincement de dents.

Pourquoi Batman cherche-t-il a prendre la kryptonite par la force ?

Au moment où Anatoli Knyazev, l’homme de main de Lex Luthor, récupère la kryptonite, Batman est là et se lance dans une course poursuite pour récupérer le cristal extraterrestre. La chevauchée comprend tout ce que l’on peut en attendre – Batmobile, bazooka et explosions à gogo – mais Batman ne parvient pas à ses fins. Heureusement, les hommes de Lex Luthor n’ont pas trouvé son traqueur GPS, qui lui donne la position de l’objet tant convoité. Finalement, il se faufilera dans les bureaux de Luthor pour la voler. Si c’était si simple, pourquoi ne pas l’avoir fait dès le début ?

Que pense le monde de Superman ?

Le débat concernant l’homme d’acier fait rage : une commission s’intéresse aux maux qu’il a pu causer – notamment lors de sa petite expédition à Nairomi pour sauver Loïs Lane. 18 mois plus tôt, il ravageait le centre-ville de Metropolis lors d’une bataille épique contre le général Zod – ça, c’est à la fin de Man of Steel. Alors certes, Superman reste adulé par beaucoup, de nombreuses images du film le montrent. Mais il est forcément une figure controversée. Bizarrement, il bénéficie déjà d’une statue à son effigie.

Dernière frustration : l’intrigue de la controverse autour de la figure de Superman disparaît presque complètement de l’histoire au moment où le Sénat explose à cause de la bombe posée par Lex Luthor. Le spectateur apprend que l’homme d’acier est pointé du doigt, mais le film se concentre assez rapidement sur autre chose, à savoir le combat entre les deux super-héros.

Pourquoi les pouvoirs de Clark Kent sont-ils fluctuants ?

À plusieurs reprises dans le film, les pouvoirs de Clark Kent apparaîssent tantôt démesurés, tantôt inutiles. Comment peut-il, du haut du mont Everest, se rendre en quelques secondes à Metropolis pour sauver Loïs qui est en train de tomber dans le vide ? Comment parvient-il à se rendre au Mexique en un clin d’œil pour sauver une jeune fille d’un incendie ? Et en même temps, l’homme d’acier n’arrive pas à entendre la bombe à l’intérieur du fauteuil roulant pendant l’audition au Sénat. Ni à entendre sa mère, Martha, au moment où elle se fait capturer. Bizarre.

Pourquoi Batman change-t-il d’avis aussi rapidement ?

L’homme chauve-souris est supposé être excessivement intelligent et incroyablement méfiant. Face à la complexité du personnage, le spectateur est forcément déçu lorsque Batman décide de ne pas tuer Superman parce que… leurs mères ont le même prénom, Martha. Évidemment, dit comme ça, c’est un peu réducteur. Batman prend surtout conscience que Lex Luthor a manipulé Superman et que l’homme d’acier est (presque) un humain comme les autres, avec une maman et une petite-amie. Mais le chevalier noir change d’avis tellement rapidement que cela en devient caricatural, surtout après un affrontement patiemment préparé tout au long du film.

Pourquoi Lex Luthor lâche-t-il Doomsday ?

La Némésis de Superman est particulièrement énigmatique au cours du film. Il manipule les deux super-héros pour les pousser à s’affronter, et clairement, il compte sur la mort de l’un d’entre eux. Dans ce cas, pourquoi fabrique-t-il Doomsday ? Difficile de comprendre ce que l’abomination de Krypton peut accomplir de plus que ce combat fratricide, sachant que le monstre est totalement hors de contrôle.

Pourquoi Batman se demande si Wonder Woman est avec Superman ?

« Elle est avec toi ? Je croyais qu’elle l’était ! » Au milieu de l’affrontement avec le démon Doomsday, Batman se demande si Superman connaît déjà Wonder Woman. C’est l’une des répliques les plus marquantes des bandes-annonces, et du film du même coup. Sauf qu’en voyant le film, on se rend compte que le dialogue tombe à plat. Bruce Wayne a déjà croisé Diana Prince au cours du film, il sait déjà qui elle est et il ne montre rien qui ne lui fait croire qu’elle est reliée à Superman.

martincadoret
par Martin Cadoret
Journaliste Fun Radio

Suivez Martin Cadoret sur :

Source Article from http://www.funradio.fr/super/batman-v-superman-9-incoherences-scenaristiques-qui-peuvent-gacher-le-film-7782589580
Source : Gros plan – Google Actualités